Test et avis télescope celestron nexstar slt mak 127

Le NexStar 127SLT de Celestron est le deuxième plus grand télescope de la gamme SLT (Star Locating Telescope). Pour un Maksutov-Cassegrain de 5″, il est disponible à un prix assez bas. Cependant, les défauts du 127SLT sont suffisants pour que nous recommandions probablement d’acheter une lunette informatisée Newtonienne ou Schmidt-Cassegrain plus grande ou, de préférence, un Dobsonien manuel ou assisté par ordinateur.

avril 21, 2024 3:16 pm
  • Mon test du Télescope Celestron Nexstar 127SLT

    Caractéristiques du Télescope Celestron Nexstar 127SLT

    Le télescope informatisé Celestron NexStar 127SLT est un Maksutov 127mm f/12, avec une longueur focale d’environ 1500mm. C’est du moins ce que dit Celestron.

    Dans la pratique, le miroir primaire du Mak Celestron NexStar 127SLT est légèrement sous-dimensionné, le réduisant à environ 120mm d’ouverture. C’est une réduction minime, mais elle rend la lunette plus lente d’un demi diaphragme – f/12,5.

    La mise au point du NexStar 127SLT s’effectue de la même manière que celle de presque tous les télescopes Maksutov et Schmidt : en tournant une molette qui fait glisser le miroir primaire sur une tige filetée à l’intérieur du tube. Ce système fonctionne, mais il peut provoquer un « décalage d’image » dû au fait que le miroir oscille légèrement sur la tige. Heureusement, le 127SLT présente un décalage d’image relativement faible, ce qui ne devrait pas poser de problème pour une utilisation visuelle ou l’astrophotographie.

    Le Celestron NexStar 127SLT a un dos visuel de 1,25″ avec un système de filetage différent de celui utilisé par les accessoires Schmidt-Cassegrain. Vous pouvez acheter un adaptateur après-vente qui permet d’utiliser des dos de lunettes Schmidt-Cassegrain, des adaptateurs ou une diagonale de 2 pouces. Une diagonale de 2″ vignette légèrement avec le 127SLT et les oculaires à longue distance focale, mais vous permettra d’obtenir un champ de vision réel plus large avec un oculaire grand angle de 2″ (tout ce qui a un diaphragme de champ supérieur à 35 mm environ vignette, donc gardez cela à l’esprit lors de vos achats). Un réducteur f/6.3 destiné aux Schmidt-Cassegrains vignettera sévèrement et ne devrait donc pas être utilisé avec le 127SLT.

    Le NexStar 127SLT a une plaque en queue d’aronde Vixen montée sur le côté droit du tube optique, et elle est suffisamment longue pour que vous puissiez faire glisser la lunette sur sa monture afin de l’équilibrer si elle est légèrement lourde à l’avant ou à l’arrière. Vous pouvez également placer la lunette sur une monture manuelle alt-az ou une monture équatoriale si vous le souhaitez.

    Un assez bon ensemble d’accessoires

    Le Celestron NexStar 127SLT Mak est livré avec deux oculaires : un Kellner de 25 mm pour une faible puissance (environ 60x) et un Kellner de 10 mm pour une puissance moyenne à élevée (environ 150x). Ces oculaires fonctionnent assez bien, mais des Plossl auraient été un peu mieux et sont généralement ce qu’il faut attendre au niveau de prix du 127SLT.

    La diagonale du 127SLT est un prisme, et un beau prisme, contrairement aux diagonales bon marché fournies avec de nombreux télescopes d’entrée de gamme, qui sont des miroirs bon marché pas très plats, qui ont tendance à offrir des images faibles et floues.

    Le viseur du NexStar 127SLT est le même dispositif générique « StarPointer » à LED rouge qui équipe presque tous les télescopes d’entrée de gamme de nos jours. Il est bien fait et suffisant pour aligner le système GoTo du 127SLT. Vous ne l’utiliserez probablement plus pendant votre session d’observation une fois l’alignement terminé.

    Les capacités de la monture NexStar SLT

    La monture NexStar SLT est une évolution de la monture NexStar GT, qui existe depuis le début des années 2000. Le tube optique Maksutov de 127 mm est à peu près à la limite de ce que la monture SLT peut supporter – le réfracteur 102 mm f/6.5 et le Newtonien 130 mm f/5 vendus avec la monture SLT poussent vraiment ses capacités et peuvent être bancals en conséquence. Le tube optique Maksutov de 127 mm est plus léger et plus court que ces deux modèles, ce qui réduit les contraintes sur la monture. La monture SLT est un GoTo ; vous l’alignez sur quelques étoiles lors de la mise en place du télescope, puis elle bascule bruyamment et automatiquement vers la cible de votre choix et la suit.

    Le contrôleur manuel du NexStar SLT offre une base de données d’environ 4 000 objets. Vous n’observerez probablement jamais la totalité de ces 4 000 objets, car une bonne partie d’entre eux sont invisibles ou incroyablement ennuyeux avec une ouverture de 120 mm.

    La monture SLT nécessite 8 piles AA, qu’elle consommera probablement à la fin de votre deuxième session d’observation environ. Évidemment, c’est un inconvénient et cela peut coûter cher. Je vous recommande donc vivement de prendre le taureau par les cornes et d’acheter une alimentation en courant continu dédiée. Mais ne renoncez pas aux piles : si votre alimentation se déconnecte ne serait-ce qu’un instant et que le compartiment à piles est vide, la lunette s’éteindra et vous devrez la réaligner avant de poursuivre votre chemin. Le télescope n’a pas non plus d’horloge interne, vous devez donc régler l’heure et la date à chaque fois que vous l’utilisez.

    Que pouvez-vous voir avec le Mak Celestron NexStar 127SLT ?

    Le rapport focal f/12.5 du NexStar 127SLT le rend un peu plus adapté au ciel profond que certains des GoTo Maksutovs concurrents, mais il limite encore vraiment ce que vous pouvez voir. Les meilleurs objets du ciel profond à observer avec de petits télescopes sont les grandes nébuleuses, qui seront tellement dispersées qu’elles seront tout simplement invisibles avec le 127SLT, et les amas ouverts, dont certains ne rentreront pas dans le champ de vision même à faible puissance. La maigre ouverture de 120 mm de la lunette signifie que vous ne pouvez pas résoudre beaucoup d’amas globulaires et les nébuleuses planétaires suffisamment grandes et brillantes pour une lunette de 120 mm sont rares.

    En réalité, le 127SLT est une lunette lunaire et planétaire, et pour cela, vous n’avez pas du tout besoin du GoTo. Les phases de Mercure et Vénus sont visibles ; l’ouverture de 120 mm est suffisante pour résoudre quelques taches sombres et la calotte glaciaire de Mars, et Jupiter et Saturne affichent un large éventail de caractéristiques et de lunes. Uranus et Neptune, invisibles à l’œil nu, sont inintéressants avec le 127SLT et n’apparaissent guère plus que des points bleutés.

    Le seul avantage significatif du 127SLT par rapport à un Dob est sa portabilité ; il est très léger avec seulement 18 livres, ce qui signifie que vous pouvez le soulever et le déplacer entièrement assemblé, dans certains cas avec une seule main. Cependant, le GoTo et l’absence totale de commandes manuelles signifient que vous ne pourrez pas éviter les arbres avec cette lunette, à moins de la réaligner à chaque fois que vous vous déplacez vers un nouvel endroit – autant transporter une lunette plus lourde.

    Le 127SLT et l’astrophotographie

    La légèreté de la monture SLT alt-azimutale et le rapport focal f/12,5 du 127SLT le rendent totalement inutile pour l’imagerie du ciel profond. Cependant, vous pouvez faire un travail décent d’imagerie de la Lune et des planètes avec un appareil photo CMOS bon marché et une lentille Barlow 2x ; la seule autre condition préalable est un ordinateur portable avec une quantité décente de RAM et beaucoup d’espace sur le disque dur.

    Si vous avez un reflex numérique, vous pouvez également l’utiliser avec un objectif de Barlow 2x ou de préférence 3x, avec ou sans ordinateur portable (un ordinateur portable permet de mieux contrôler l’appareil photo) et obtenir d’aussi bons résultats, mais le reflex numérique sollicitera davantage la monture, donc si vous n’avez pas déjà un appareil photo, je choisirais plutôt un CMOS.

    FAQ

    Télescope le plus puissant ?

    Le télescope le plus puissant actuellement en service est le Télescope spatial Hubble. Lancé en 1990, il a révolutionné notre compréhension de l'univers grâce à ses images nettes et détaillées.

    Il a permis aux astronomes d'observer des galaxies lointaines, des planètes extrasolaires et même de cartographier certains recoins du cosmos. Cependant, de nouveaux télescopes comme le James Webb Space Telescope promettent d'être encore plus puissants dans les années à venir.

    Celestron travel scope 50 portable telescope ?

    Le Celestron Travel Scope 50 est un télescope portable idéal pour les amateurs d'astronomie en déplacement. Avec son design compact et léger, il offre une portabilité maximale tout en offrant des performances optiques de haute qualité.

    Son objectif de 50 mm permet une observation claire et détaillée des objets célestes, tandis que sa monture azimutale facilite le pointage précis. Que ce soit pour l'observation des étoiles ou la prise de vue terrestre, le Celestron Travel Scope 50 est un choix parfait pour les passionnés d'astronomie en voyage.

    Comment choisir un telescope ?

    Pour choisir un télescope, il est important de prendre en compte plusieurs critères. Tout d'abord, déterminez l'utilisation que vous souhaitez en faire : observation du ciel profond, observation planétaire ou astrophotographie.

    Ensuite, considérez le diamètre de l'objectif qui influencera la luminosité et la netteté des images. Pensez également au poids et à la portabilité du télescope si vous comptez le transporter souvent. Enfin, renseignez-vous sur les accessoires inclus tels que les oculaires ou les montures pour choisir celui qui correspondra le mieux à vos besoins et à votre budget.

    Travel scope 70 telescope ?

    Le Travel Scope 70 est un télescope portable qui vous permettra d'explorer les merveilles de l'univers. Avec son diamètre de 70 mm, il offre une bonne résolution et une grande luminosité pour observer les étoiles, la lune et même certains planètes.

    De plus, sa conception compacte en fait un compagnon idéal pour les voyages. Que vous soyez débutant ou astronome confirmé, le Travel Scope 70 saura satisfaire votre curiosité astronomique.

    Mon avis sur le télescope Celestron TravelScope 50

    Avantages
    • Léger et portable
    • Bonne optique
    • Ouverture décente
    • Utilisable pour l'astrophotographie lunaire/planétaire
    • GoTo
    Inconvénients
    • Moins d'ouverture pour l'argent qu'une lunette manuelle
    • La longue distance focale signifie que les cibles sont plus limitées
    • Accessoires

    Faut-il acheter un Celestron NexStar 127SLT d’occasion ?

    Le télescope informatisé Celestron NexStar 127SLT Mak est une bonne affaire si vous pouvez l’obtenir d’occasion. Assurez-vous de vérifier que l’électronique fonctionne toujours et que la monture se déplace sans problème. Et s’il s’agit d’un appareil plus ancien avec une commande manuelle non USB, préparez-vous à payer un peu moins cher.